Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Rassemblement citoyen Pour Boissy

Un changement de taille à Boissy

Un changement de taille à Boissy

Encore une fois, le maire méprise la démocratie et les élus du conseil municipal. L’accompagnement social des bénéficiaires boisséens du RSA a été stoppé net et le poste de travailleur social  supprimé, à l’initiative du maire, sans avoir jamais partagé cette intention avec le reste des élus.

Le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS) est un acteur majeur dans la politique d'action sociale menée par la municipalité. Le CCAS aide à la constitution des dossiers d’aide légale pour le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation pour adultes handicapés (AAH), et pour le renouvellement de l’allocation médicale d’Etat (AME). C’est notre outil de politique sociale.

Le CCAS de  Boissy était signataire d’une convention avec le Conseil départemental du Val-de-Marne lui permettant d’instruire les demandes de RSA et de mettre en place un suivi d’insertion socio-professionnelle pour les personnes seules et les couples sans enfant à charge. Depuis 1982, les maires successifs de Boissy avaient tenu cet engagement. Aujourd’hui, 44 villes du Val de Marne sur 47 assurent ce rôle important de responsabilité sociale. Hélas, plus Boissy!

L’accompagnement social a pour but d’aider les personnes à sortir de leurs difficultés, en travaillant avec elles sur leurs besoins, que ce soit au regard de l’emploi, du logement, de la santé ou de la vie quotidienne.

La capacité d’une ville à accompagner ses administrés pour les sortir de leur situation de pauvreté, représente moins une dépense qu’un investissement social pour l’avenir. D’autant plus que les dépenses nous sont remboursées par le Conseil départemental. Cela ne coûte rien aux boisséens. En assumant cette mission, la ville peut s’honorer de croire en l’avenir de chacun pour ne laisser personne sur le bord du chemin et d’éviter le maintien des personnes dans cette situation de survie avec les allocations.

Le RSA est un filet de sécurité qui protège le bénéficiaire contre la grande pauvreté sans pour autant lui permettre de sortir de la précarité. L’accompagnement doit permettre un retour à l’emploi le plus rapide possible. Le travail demeure un vecteur déterminant de la reconnaissance sociale, toute personne doit pouvoir trouver sa place dans notre société et prétendre à une activité. Dans cette perspective, la ville ne peut se laver les mains du sort de ses administrés et encore moins comme l’a fait Monsieur le Maire !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article