Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Rassemblement citoyen Pour Boissy

La Haie Griselle- La Charmeraie #rassemblementcitoyenpourboissy #electionsmunicipales2020 #boissysaintleger

La Haie Griselle- La Charmeraie #rassemblementcitoyenpourboissy #electionsmunicipales2020 #boissysaintleger

Boissy Saint Léger : une commune généreuse avec les promoteurs !

Dans le cadre du projet de la Zac la Charmeraie (construction de 720 logements à la Haie Griselle), la ville s’est déjà portée caution pour le prêt contracté par le promoteur SADEV pour réaliser l’ensemble des études et lui a offert en plus les deux parcelles cadastrées AB253 et AB 254.

Pour information, sur ces deux parcelles se trouvent aujourd’hui les salles LCR1 et LCR2, utilisées par les associations et l’espace jeune 12 /17. En sachant que nous sommes sous-dotés en salles dans ce quartier, nous allons donc perdre définitivement ces deux espaces cruciaux pour l’animation de ce quartier, et ce n’est pas la construction des 720 logements de la Charmeraie qui va régler la pénurie de salles associatives dans le futur.

Et pourtant, la générosité de notre ville ne semble pas avoir de limites… Avec la délibération numéro 21 du conseil municipal du 29 Mars 2019, la majorité municipale a aussi offert à la SADEV, la parcelle AB 573a de 859 m2, sans réclamer la moindre garantie ni contrepartie. Une gratuité surprenante !

Pour rappel, ADOMA doit construire une nouvelle résidence sociale, qui permettra, une fois construite, la démolition du foyer actuel. Et bien sûr, c’est la SADEV qui récupèrera le terrain libéré par la destruction du foyer vétuste!

Rassemblement Citoyen a voté contre cette délibération car, nous n’avons aucune information sur la nature du contrat entre la SADEV et ADOMA. Est-on sûr que ce terrain ne coûtera rien à ADOMA ? Sinon, combien cela leur coûtera-t-il ? Comment sera valorisé ce terrain dans les futures transactions ? Pourquoi le terrain, où se trouve actuellement le foyer, n’est pas redonné en échange à la commune? Qu’est-ce que la SADEV veut y constuire ?

Nous aurions préféré une transaction directe entre la municipalité et ADOMA, pour leur donner le lot AB 573a en échange de la récupération par la ville du terrain libéré par la démolition de la résidence actuelle. Ou, à défaut, la transaction avec le promoteur SADEV 94 aurait dû être accompagnée par la proposition de plus de locaux associatifs dans leur projet en contrepartie de ce don.  Il n’en est rien !

C’est parce que nous défendons l’intérêt des boisséens que nous nous sommes opposés à cette générosité.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article