Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Rassemblement citoyen Pour Boissy

Un bilan municipal peu glorieux!Un bilan municipal peu glorieux!

 

Nous autres, élus de l’opposition, portons une lecture critique du  bilan du Maire. Nous estimons que « le monde est beaucoup moins beau » dans la réalité que ce que Monsieur le Maire cherche à nous faire croire.

Cinq ans après le début de son second mandat, soit après 11 ans de gouvernance, les sujets qui fâchent sont hélas bien nombreux.

Au premier rang de nos critiques :

  • L’absence d’une  vision d’ensemble pour l’avenir de notre ville : dans le contexte de la mise en œuvre du Grand Paris, la ville de Boissy Saint Léger est laissée pour compte dans tous les grands projets de transport. 
  • L’urbanisation délirante : qui reconnait Boissy dans cet immense chantier qu’est devenue notre ville? Pourquoi dénaturer le centre et tous les autres quartiers par des constructions en béton sans âme et dont le rendu n’a rien à voir avec les belles maquettes qu’on nous présente?
  • La politique au bulldozer, la posture arrogante et méprisante vis-à-vis des élus de l’opposition  et l’absence de concertation avec le personnel municipal.
  • L’autoritarisme : En moins de 3 ans, sur son le second mandat, Il est à la tête d’une majorité déchirée, qui a vu son ancien directeur de cabinet  et d’autres membres rejoindre l’opposition. Une majorité qui a même envisagé la destitution du Maire, qui a dû faire appel au soutien des responsables nationaux du PS pour sauver sa tête.
  • Les traces de cette rébellion impriment aujourd’hui l’ambiance de méfiance. C’est un homme isolé qui commande aujourd’hui notre ville.
  • La propreté,  Il suffit de baisser les yeux pour se rendre compte que Boissy  est de plus en plus sale. Dans tous les quartiers, c’est une impression de laisser-aller qui domine.
  • L’absence de priorité d’animations culturelles et commerciales dans notre ville, qui nous ancre de plus en plus dans la catégorie des villes dortoirs.

Il n’est  pas question pour nous de donner quitus à cette gestion .

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article