Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rassemblement citoyen Pour Boissy

Citoyens, saisissez-vous de l’avenir de votre ville !

L’aménagement urbain de notre ville est déterminant pour notre mode de vie. Dans le cadre de la révision du Plan Local d’Urbanisme, deux enquêtes publiques d’importance vont être lancées prochainement par la municipalité.

Les observations et propositions que vous ferez parvenir pendant le délai de l’enquête seront prises en considération par les autorités.

Pendant toute la durée de l’enquête, vous avez la possibilité de consulter le dossier, de lire les observations déposées sur le registre et de déposer vos propres observations, propositions, contre-propositions sur ce registre.

Cette étape est très importante sur le plan juridique et démocratique. Elle permet la prise en compte des intérêts des tiers en matière d’urbanisme et assure la participation citoyenne à la configuration future de notre ville.

La première enquête concerne le Plan Local d’Urbanisme, le PLU, qui verra une évolution sensible de l’étendue et des caractéristiques des zones urbaines et des zones naturelles sur le territoire de notre ville.

La deuxième enquête d’utilité publique concerne la réalisation de la Zac La Charmeraie. Un désaccord profond sur les prix des acquisitions oppose l’aménageur SADEV aux propriétaires du centre commercial. La réalisation du projet s’en trouve bloquée. La déclaration d’utilité publique permettra l’acquisition des parcelles au prix fixé par les Domaines.

Nous avons là, une belle occasion pour permettre à chacun de s’exprimer sur la forte densification de la Haie-Griselle, la disparition d’une partie des commerces et des places de stationnement, l’absence d’équipements publics suffisants, la suppression de la passerelle du RER, et l’enclavement qui en résulte pour le quartier Savereau.

L’équipe de Rassemblement Citoyen se tient à votre disposition pour vous faire part des observations que nous avons formulées concernant l’évolution de votre quartier.

Commenter cet article