Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Rassemblement citoyen Pour Boissy

« La Charmeraie » n’en finit pas de nous désenchanter !

Rassemblement Citoyen considère que la construction de 650 logements à la Haie Griselle à la place du centre commercial Boissy 2 est une faute d’aménagement. Ce projet aura de lourdes conséquences sur la vie sociale. La Haie Griselle va dépasser le seuil des 10 000 habitants. Il n’a pas été prévu d’augmentation conséquente des équipements publics et commerciaux.

La vente des logements anciens à la Haie Griselle peine à se réaliser. Certains appartements sont en vente depuis plus de deux ans... La concurrence des logements neufs de la Charmeraie risque de réduire les opportunités de vente.

Il n’y a pas que les particuliers qui seront lésés par ce projet. Les commerçants de Boissy 2 et les copropriétaires des boutiques seront aussi pénalisés.

Il y a quelques années, la Mairie a acquis 6 boutiques dans le centre commercial. La motivation de cet achat reste ambiguë. Dans la précipitation, la commune vient de brader ces commerces.

Cette vente, au profit de la société d’économie mixte Sadev 94, s’est réalisée, à un prix bien inférieur à leur valeur réelle. Ce n’est pas une bonne affaire pour la ville: les contribuables boisséens ont payé, par leurs impôts, les achats, les charges et la sous-vente. Il est étonnant de voir que la ville de Boissy-Saint-Léger apporte aussi une garantie à l’emprunt de cinq millions d’euros contracté par cette société d’économie mixte. La commune s’engage à effectuer le paiement en lieu et place de la Sadev en cas de défaillance, les sommes exigibles et les intérêts.

Il est d’usage que les collectivités cautionnent les prêts engagés par les bailleurs HLM, pour la construction de logements sociaux. La garantie d'emprunt est donnée avec un avantage pour la commune, l'attribution de logements. Ici, rien. C’est la première fois qu’une collectivité garantie un prêt dans le cadre d’une opération de promotion immobilière.

Le choix effectué par la majorité municipale de réaliser ce projet dans le cadre d’une concession de service public avait été justifié par la suppression du risque financier pour la ville. Nous voilà aujourd’hui engagés financièrement, sans que les élus de l’opposition n’aient le moindre regard sur le déroulement de cette réalisation.

Le charme de la Sadev 94 agit sur la majorité municipale, mais la « Charmeraie » peine à séduire le reste du conseil.

Commenter cet article

gerard hautot 17/03/2016 09:35

650 logements de plus a la haie griselle,avec toutes les consequence qui s'ensuivront est de la folie !